Réfléchir à l’évolution du site, c’était réfléchir à son identité visuelle, à la forme qui soutient le fond. Je trouve ça cool les photos, et puis je me suis dit que ça pouvait m’aider à emmener Own it ailleurs, sur un autre terrain, avec une nouvelle vision. 

Du coup, j’ai demandé à m’jose de refaire une session photo : elle a vu la genèse du projet, et continue de l’accompagner au fil de son éclosion…

Et dans le concret, ça donne quoi ? Ça fait quoi d’avoir un objectif braqué sur soi ? Comment définit-on ce qu’on veut ? Combien de temps ça dure (#sourirecourbaturé) ? Je vous raconte les coulisses de mon shooting, pour vous dire comment ça se passe bien 🙂 

La rencontre : s’appréhender

Comme je connaissais déjà m’jose, cette étape a été assez rapide. C’est la phase de discussion et d’échange qui permet à chacun de rentrer dans le projet. On explique ce qu’on veut, on s’échange des mails pour montrer ce qu’on aime, les idées qui nous trottent en tête : on s’alimente ! Si possible on lui fait part de l’utilisation qu’on aura des photos, du message qu’on veut véhiculer, de l’image qu’on cherche sans même le savoir (oui je sais c’est un peu compliqué, mais on y arrive ensemble ! ).

Quand on se voit, elle nous fait parler de nous : qui on est, qu’est ce qu’on aime chez nous et dans dans notre job, comment on le fait, comment on réagit à la photo… Ça lui permet de mieux nous connaître, et de pouvoir nous guider lors du shooting photo. 

La phase de séduction : s’accorder

Avant de sortir son appareil, on rediscute du besoin exprimé pour voir s’il a évolué, s’il y a de nouvelles envies. À ce moment, l’idée c’est de savoir avec quoi on vient dans cette session (des accessoires, nos tripes, un manque d’heure de sommeil, une certaine vision des prises de vue…), et ce qu’on en attend. Pour ma part, m’jose a emmené des planches photos pour que je réagisse dessus, et toute une panoplie d’accessoires décoratifs pour faire des compositions. On aligne nos visions, elle cerne davantage mes goûts et mes attentes. 

Côté objectifs, c’était double jackpot pour moi ! Ce shooting représentait un outil concret pour affiner la vision d’Own it, lui donner de la matière pour lui permettre d’exister. Et j’avais aussi envie de créer pleins de visuels, une sorte de banque images dans laquelle je pourrais piocher pour illustrer ma nouvelle mission rédactionnelle qu’est ce blog 😉 

Les premières fois : se dévoiler

À ce stade, on se connait, on se comprend, donc on peut y aller ! On passe aux choses concrètes, chacune de son côté de l’appareil… Ouhlala en fait tout d’un coup je me sens observée… C’est un sentiment assez étrange, un peu comme une mise à nue alors qu’on ne voit presque pas la personne (l’appareil est effectivement bien présent !). Du coup, on fait un peu comme on peut, on rit bêtement, on fait des mimiques, on tourne à la dérision ou au coincé, ça dépend des personnalités 😉 Quoiqu’il en soit c’est pour le moment un peu gauche, il faut qu’on fasse « copain-copain » avec l’appareil comme dit m’jose.

De toute façon, le sujet ce n’est pas juste nous, on évolue dans un environnement. Ben figurez-vous que lui aussi a besoin de son temps d’adaptation (ouf on se sent moins seule) ! On vérifie la lumière, on range le bazar qu’on croyait avoir rangé (en photo ça pardonne pas…). On fait quelques prises de vues de chauffe, pour se détendre et valider le cadrage, le rendu de l’image. 

La lune de miel : se découvrir

Là ça devient intéressant… Quelques dizaines de minutes sont passées, on redevient une version plus authentique de nous même, on joue le jeu en l’assumant : on ne se cache plus, on se trouve. Et c’est tant mieux car c’est dans ces instants que nos vraies expressions apparaissent. Le discours corporel, les mimiques, l’intensité des émotions, tout est plus « nous ».

Et on s’éclate ! Comme on est à l’aise devant l’objectif, on invente des poses et propose des idées, on nous arrête plus 😉 On voit pas le temps passé, et quand on nous dit « c’est fini » on est un peu triste… C’était un chouette moment, mais c’est vrai qu’on est quand même un peu à plat… Parce que oui, ça prend de l’énergie et ça remue les émotions, donc il va falloir recharger les batteries.

Et sinon ? 

Après quelques jours ou semaines de patience, tadaaaa ! Les photos sont là : m’jose a fait une sélection et a retravaillé ce qui devait être sublimé. Il n’y a plus qu’à dire MERCI ! Alors voilà le conseil du jour : faites des photos, les banques images c’est bien et c’est pratique, mais rien ne vaut l’authenticité d’être soi 🙂 

À PROPOS

En tant que coach en communication, je partage ici des conseils, astuces, savoir-faire et compétences dans l’univers de la communication, pour commencer à vous transmettre ce que je sais !

Vous trouverez aussi des articles sur 2 thématiques transversales : l’épanouissement et l’organisation d’un entrepreneur. Regroupés en 3 catégories, j’espère qu’ils trouveront écho en vous, et surtout vous seront utiles…

CATÉGORIES