Ça peut arriver à tous, un petit coup de mou, une vague de fatigue qui dure plus longtemps que d’autres, un moment de « pas envie ». OK, on est humain donc pas de soucis, par contre on fait quoi concrètement quand ça nous arrive ? 

 Commencer par l’accepter 

C’est à dire qu’on regarde sa « non-envie » et on l’accueille à bras ouverts. Sans jugement, sans arrière pensée, on se dit « OK c’est ça dont j’ai besoin en ce moment, c’est ça qui est là tout de suite et maintenant ». 

Ne pas culpabiliser 

Top si tu as réussi à accepter ce qui se présentait à toi : maintenant étape 2, il ne faut pas s’en vouloir ! La culpabilité a des pourvois insoupçonnés, elle s’immisce en nous sans qu’on la voit arriver et après, c’est le drame. Si tu fais le choix (conscient et en harmonie avec toi-même) de procrastiner, va jusqu’au bout et soit droit(e) dans tes bottes. Sinon ça sert à rien ! 

Faire (vraiment) autre chose

Quand tu procrastines, tu fais très souvent la politique de l’autruche… De temps en temps, tu entends une petite voix qui t’appelle et te dis 2/3 trucs que t’as pas envie d’entendre, juste pour te faire culpabiliser (relis le point précédent 😉 ). Bon, dans ce cas là, coupe. Pour de bon. Pour de vrai. Fais complètement autre chose. Chante, sors, dessine, lis un livre, regarde une série, vas te balader, mange au resto… Fais ce que tu veux, mais « consomme » ta procrastination, histoire qu’elle vaille le coup ! 

Se faire confiance

Tu te connais, tu sais pourquoi tu agis comme ça, et surtout, tu sais que tu peux compter sur toi. Intrinsèquement, tu sais que tu iras au bout des choses, que tout sera fait en temps voulu. Donc si la culpabilité ou le doute pointent le bout de leur nez, c’est « demi-tour, merci, au revoir » ! 

S’encourager ​

Bon, il y a bien un moment où il faut s’y (re)mettre ! Et j’avoue qu’au plus on procrastine, au plus le retour peut être compliqué… Alors je commence par me dire cette phrase magique qui marche à 99% « ce qui est fait n’est plus à faire ». Eh oui, quand on est à son compte, il y a plein de choses qu’on a pas toujours envie de faire mais personne à qui les déléguer… Donc il faut bien s’auto-motiver pour s’y atteler !  

Décortiquer les étapes

Ensuite, pour y aller en douceur, je découpe l’objectif général en plusieurs sous-tâches, histoire que la montagne me paraisse moins haute à gravir. Chaque chose à faire me semble alors plus accessible et me prends moins de temps. En prime, j’ai le plaisir de pouvoir rayer plusieurs tâches sur ma todo à la fin de la journée  🙂 

Continuer sur sa lancée

Pour que les efforts (si ce sont des efforts…) qu’on fait portent leurs fruits et qu’on reste dans la dynamique installée, il faut se remercier. D’abord, se remercier d’avoir su s’écouter et d’avoir fait un break, puis d’avoir su se faire confiance et s’y être remis, d’avoir atteint l’objectif ou réalisé la tâche. Un peu de douceur dans ce monde de brute : soyons indulgent avec nous même, on saura se le rendre en temps voulu…  

Tirer des leçons

Une fois la phase de procrastination passée, on se retourne sur ce qu’on vient de vivre, on prend un peu de hauteur et on réfléchit. Pourquoi a-t-on agit ainsi, qu’est ce qui nous dérange tant qu’on a fait l’autruche, qu’est ce qui nous a empêché d’avancer comme on l’aurait voulu, qu’est ce qui nous a fatigué au point d’être en manque d’énergie ou de motivation… ? Comprendre pourquoi on réagit ainsi nous permettra de l’anticiper, ou même de l’éviter si besoin, la prochaine fois…

 Rester bienveillant

Se dire que dans tous les cas, quoi qu’on fasse et quoi qu’on vive, on continue d’évoluer et d’apprendre de toutes situations. Une journée de procrastination peut nous en apprendre beaucoup plus sur nous même que ceux qui restent constamment la tête dans le guidon. Donc chaque épreuve, chaque expérience nous forge, alors accueillons-la à bras ouverts, et avec le sourire… 🙂 

Et si vraiment procrastiner n’est pas envisageable pour vous, lisez ces 8 astuces pour recharger ses batteries !

À PROPOS

En tant que coach en communication, je partage ici des conseils, astuces, savoir-faire et compétences dans l’univers de la communication, pour commencer à vous transmettre ce que je sais !

Vous trouverez aussi des articles sur 2 thématiques transversales : l’épanouissement et l’organisation d’un entrepreneur. Regroupés en 3 catégories, j’espère qu’ils trouveront écho en vous, et surtout vous seront utiles…

CATÉGORIES