Il n’y a pas de secret dans la vie, il faut se bouger pour que les choses se passent… Après une période en demi-teinte, j’ai décidé de me fixer des objectifs et de m’y tenir, pour de bon et pour de vrai ! 

Du coup, je vous raconte comment ça s’est passé et ce que j’ai fait : la création de ce blog, les projets livrés, mes objectifs personnels…

Croire en soi

Avant tout, il faut se dire qu’on est capable de bien plus que ce que l’on pense… Nos limites sont toujours un peu plus loin, il faut simplement oser sortir de sa zone de confort et se pousser un peu.

Attention, on a dit « un peu », on n’a dit pas de faire n’importe quoi et de se fixer des objectifs inatteignables et surréalistes : c’est le meilleur moyen de se décourager. Donc si on doute, si on ne sait pas où placer le curseur,  on y va à tâtons histoire de garder confiance. On liste tout ce qu’on voudrait atteindre, on est honnête avec soi-même sur notre capacité à y arriver, et on ajuste. Par contre, on prend grand soin de son moral et de son énergie, sinon c’est la dépression assurée 😉    

 Commencer par le début

Sans secret, pour y arriver il faut bien commencer (oui je sais, ça a l’air vraiment bête dis comme ça…). Sauf que parfois, on peut vouloir atteindre un objectif et ne pas toujours réaliser tout le chemin qui nous attend pour y arriver. Du coup, ce que je fais, c’est un pas après l’autre. Étape par étape, je construis les fondations de ce que je souhaite (un nouveau site, une nouvelle collaboration, un autre mode de vie…) et surtout je m’en réjouis. J’essaye de rester bienveillante !  

Arrêter de tout reporter

Ce qui tue les objectifs, c’est la capacité qu’on peut avoir à les reporter… La mise à jour de ce site par exemple, je l’ai initié en mars dernier : j’avais fait 80% du boulot, et j’ai bêtement buté sur un obstacle qui m’a fait baisser les bras 🙁 J’ai tenté cet été de m’y remettre, et j’ai répété exactement le même comportement… En octobre, je me suis dit « ça suffit, on y va, on arrête de tourner autour du pot et de reporter sans cesse ». J’aime la phrase qui dit « ce qui est fait n’est plus à faire », quand j’ai vraiment du mal à y aller cette phrase me booste ! Du coup, j’ai tout posé à plat, je me suis donné 1 mois, et j’y suis arrivée.

Certes, j’ai mis quelques coups de pieds dans ma propre fourmilière, mon entourage me disait parfois « c’est pas grave, tu peux prendre une semaine ou deux de plus », mais ils ne comprenaient pas le challenge personnel que je m’étais fixé, et le besoin que j’avais de le relever. C’est donc chose faite, et je peux vous dire que je suis contente d’y être arrivée. Je peux aussi vous dire avec un peu de recul, que si je n’ai pas réussi à le faire à deux reprises, c’est que je n’étais pas prête, que la vie m’a envoyé des messages… (tiens d’ailleurs je vous parle de ces fameux messages par ici !). 

Oser fixer des dates

​Pour atteindre un objectif, il faut une date butoir ! Sinon, ça marche moins bien : ça peut fonctionner (heureusement d’ailleurs), mais l’effet escompté et la satisfaction sont un peu dilués…. Pour mon site par exemple, je me suis fixée le 1er novembre : j’ai compris que les fois précédentes, je n’y étais pas arrivée aussi parce que je n’avais pas de deadline en tête. Je m’étais dit « allez je fais évoluer le site d’Own it » et puis c’est tout. Ben oui mais non ! Donc 1 mois pour terminer un projet commencé plus de 6 mois auparavant, ça devait le faire !

Pour mes clients, je fais la même chose. En début de projet, je fixe une date de livraison, qui la plupart du temps s’envole face aux aléas de la vie d’un projet… Et parfois, je me rends compte qu’ils sont très (voire trop) à l’aise avec ça. Donc quand ça traîne trop, je les rebooste en leur disant « OK, voilà l’objectif qu’on va atteindre ensemble : on vise tel cap, et à partir de maintenant on se donne mutuellement les moyens d’y arriver ». Vous savez quoi ? Ça leur fait un bien fou… Généralement, ils n’attendent que ça, même si ça les arrangeaient bien de reporter eux-même les échéances de leur propre projet !  

Et pour le perso, c’est la même chose ! Ça fait des années que j’ai envie de faire évoluer des choses dans ma vie, mais que je ne le fais pas, ou bien je commence mais ne tiens jamais longtemps… La trentaine étant là, je dois avouer que c’est une belle date pour atteindre certains de mes objectifs perso ! Mais pas besoin d’attendre forcément un chiffre rond, ou une occasion spéciale : il faut simplement être prêt, se fixer un objectif que l’on sait réalisable, commencer, et voir que ça marche pour continuer de se motiver, et le tour est joué !​

Continuer d’avancer​

Alors quand on se rend compte que se fixer des objectifs et les atteindre est un vecteur sur-puissant dans la motivation, eh bien on continue ! Pour Own it, j’ai pleins souvent d’envies et d’idées…  Il me faut parfois plus de temps pour les mettre en pratique, mais je finis toujours par y arriver (youhou). C’est top de s’occuper de sa boîte, de voir son activité évoluer et de s’en donner tous les jours les moyens. Alors keep going 😉 

À PROPOS

En tant que coach en communication, je partage ici des conseils, astuces, savoir-faire et compétences dans l’univers de la communication, pour commencer à vous transmettre ce que je sais !

Vous trouverez aussi des articles sur 2 thématiques transversales : l’épanouissement et l’organisation d’un entrepreneur. Regroupés en 3 catégories, j’espère qu’ils trouveront écho en vous, et surtout vous seront utiles…

CATÉGORIES